Nouvelle culasse

Toujours dans la peur de manquer, je remonte un nouveau haut moteur au cas oû.

J'en suis donc au début à remonter une culasse, je décape bien tous les conduits, les jeux latéraux des soupapes dans les guides sont bons et comble du bonheur les soupapes sont en très bon état toute crasse mise à part, les sièges semblent avoir été repris, bref tout va bien.

Je rôde mes soupapes après les avoir bien nettoyé et je remonte, là j'arrive assez rapidement au montage des joints de queue de soupape neufs, ben c'est super, y'a pas d'épaulement sur les guides donc les joints ne peuvent pas être fixés....

On voit bien la portion haute du guide qui est totalement cylindrique, pas de canelure, le joint d'origine vient le chapeauter sans même le toucher.

Je cherche les anciens joints, je me souviens qu'ils étaient blanc et que j'ai eu du mal à les faire sauter, heureusement que je ne vide jamais ma poubelle;

Et je retrouve les joints de queue de soupape qui n'ont absolument rien à voir avec les originaux, ils sont en une seule matière et sont sertis par collier sur le guide, un autre collier contraint la queue de soupape pour parfaire l'étanchéité.

J'en déduis logiquement que ce ne sont ni des guides ni des joints de tx750, quelqu'un a-t'il une idée sur leur provenance, les joints ne sont pas du type "bricolé" et sembent bien être produit en série. Quant aux soupapes ce sont bien celles d'origine. Donc l'ensemble est bien de seconde monte tel que je l'avais supposé au début.

 

10/10/07; reçus les nouveaux joints ce midi et l'outil spécial à emmancher (sans chaterton) merci Cédric!

Je cours les monter .....

 

 

 

 

 

 

Voilà ils sont en place;

Après on repose les ressorts;

Y'a plus qu'à remettre les demies lunes, déposer le moteur et changer de culasse, je regarderais quand même l'état des segments, on ne sais jamais..

 

 

 

 

 

13/10/07; Demie-lunes montées, étanchéité vérifiée en montant une bougie, culasse tête en bas et on met de l'essence à ras bord puis on souffle par les conduits relatifs; pas de bulle, cest bon;

 

 

 

 

 

 

 

Une petite image d'une collerette de soupape toute propre;

 

 

 

 

 

 

 

15/10/07; Hier soir après la ballade j'ai fourré mon nez dans le stock de basculeurs et d'axes relatifs pour en extirper quatre jeux en bon état, opération nettoyage et polissage des pièces de friction, sortie du bain de graissage ça donne ça;

Comme ça, si j'en ai un ou deux qui ont flanché sur l'ancienne culasse je ne serai pas pris de court, j'ai bien vérifié le diamètre des axes, le diamètre interne des basculeurs et l'ovalité possible, tout bien nettoyé et soufflé, graissé, ils sont prèts à être monté au cas oû.

Jeudi la journée est bloquée, je démonte le moteur et je monte la nouvelle culasse. Je me demande si je ne vais pas démonter le démarreur étant donné qu'aucun des deux en ma possession ne fonctionne, ça supprimerai la roue libre et la chaine, il faut juste mettre un bouchon en lieu et place ou alors le cadavre de l'ancien démarreur.

Poue avoir bien regardé les carburateurs je pense que les BS38 des 650xs pourraient convenir, l'écartement est plus important que sur la 500xs, dans le pire des cas il faudrait refabriquer une plaque de couplage des papillons, ça doit-être faisable sans trop grande technicité, à voir...

16/10/07; démontage entre midi et deux de l'emballage (échappemements, carters, carbus, habillage, cables...etc) pour me faciliter l'accès au moteur jeudi.

Je suis surpris par deux choses, la première c'est la quantité d'huile qui tapisse mon bras oscillant en provenance directe du tuyau d'évent du reniflard, je pense qu'il va falloir que je le rallonge et que je l'équipe d'un filtre en mousse ou alors que je fabrique une sorte de bocal aéré pour récuperer l'huile condensée, à voir.

La seconde c'est la tête de l'admission d'air des deux carburateurs; noire de suie, tout est à nettoyer y compris les gicleurs d'air qui sont quasi obstrués par cette crasse, d'oû est ce que ça peut provenir??? Je pense à une partie des vapeurs d'huile du reniflard...?

A part ça les collerettes de mes soupapes d'échappement sont crasseuses mais sèches, celles de mes soupapes d'admission sont propres mais très grasses, donc on reste bien sur des joints de queue de soupapes fuyards à l'admission, et effectivement plus à gauche qu'à droite, à confirmer à l'autopsie.

18/10/07; BON !!!!!!!

C'est fait, j'ai opéré le monstre du gros cancer de la culasse (ne cherchez pas ce n'est pas tout à fait une contrepétrie), et quel cancer... Je crois que la comparaison avec une belle blonde qu'il faut larguer vite fait avant que les seins ne lui tombe sur les genoux est un peu audacieuse mais ça résume bien ce que je pense de la brèle, en fait j'ai soigné mais il n'en faut pas plus pour que ça recommence je pense.

J'explique; j'ouvre la boiboite et je vois directement les queues de soupapes d'admission, ben y'a un sacré décalage entre la vis du basculeur et la dite queue, le décalage latéral de la soupape ne m'étonne qu'à moitié.

Par ailleurs la tête des queues de soupapes d'échappement sont martelées et entamées par les mêmes vis, la vis de gauche a perdu de la matière.

Je vous passe les détails du démontage/remontage, j'en arrive à la mise en place des basculeurs et là je me rends compte qu'il y a encore un décalage, ça se corse...

j'observe les dits basculeurs et  je regarde les inscriptions; Y8 à l'admission et Y9 à l'échappement, c'est bizarre les autres basculeurs que j'ai reconditionné sont estampillés Y6 et Y7, y'aurait-y pas une différence? Donc j'essaye une Y6 à la place d'une Y8 et bizarrement ça se recentre un peu, j'ai donc fait un melting pot de tous les basculeurs jusqu'à trouver une conformation à peu près correcte.

C'est bizarre non? Je ne sais pas si c'est un hasard ou un coup de bol ce qui revient strictement au même j'en conviens, mais en tout cas si c'est un mode de réglage il doit exister d'autres basculeurs, je serait curieux de connaitre l'avis des spécialistes de l'époque????

Ben voilà, je suis remonté, c'est moi nono le petit robot, on va remonter dans le cadre, la grosse marrade.

Demain je remonte le berlingot dans l'habitacle et je pose les durites d'huile, je ne donne pourtant pas cher du devenir de ce montage, si les vis de basculeurs tapent à côté il est normal que les queues de soupapes s'abiment au même titre que les vis elles mêmes. Je ne vois pas trop comment remédier à ce problème.

 

 

19/10/07; je vais attendre un peu pour remonter, attendre quelques éclaircissement sur ce jeu latéral et attendre d'aller faire un tour chez Porsche.

J'explique, j'ai lu qu'il existe des vis de basculeur à ajustage de jeu automatique et qui plus est articulées, ça assure un rattrapage de jeu automatique et constant et donc une distribution silencieuse et plus "souple" avec les queues de soupape.

Le problème c'est que ça vaut dans les 100$ les quatres donc en gros 70 euros. D'un autre côté si c'est pour éviter de changer les soupapes et les guides tous les 250 kilomètres ça vaut peut-être le coup. référence de la pièce 90110537002 chez Porsche mesdames, messieurs!!!

22/10/07; téléphoné et commandé les quatre vis à 23,70 euros, (ben oui on est chez Porsche, elles viennent de loin), je les aurais mercredi (et elles viennent vite, ce sont des vis de sportive). j'ajusterais les basculeurs en fonction des pièces, j'ai vu avec le club SR500 (www.sr500club.org) la modif à faire.

Je me demande si je ne vais pas aussi rabaisser un peu mes queues de soupapes jusqu'à la surface supérieure des demie-lunes, ça fait enlever la moitié de l'épaisseur de cémentation mais par ailleurs ça permet d'avoir un appui plus plan et donc plus stable. Bref la suite en milieu de semaine, j'ouvrirais un article sur le bricolage à faire pour l'adaptation.

25/10/07 dans deux mois c'est Noël, voilà les vis de réglage Porsche, rien de transcendant si ce n'est le prix;Il faut grignoter la base du filetage sur 4 mm, je vais faire ça avec une fraise de 10 mm puis on monte, on règle et ça ira bien comme ça.

 

 

 

 

 

 

 

ça y est j'ai réussi, ça n'a pas été une mince affaire car c'est de la fonte cémantée, c'est robuste mais en fin de compte j'ai abouti à quelque chose de potable, j'ai dégagé 4mm d'épaisseur sur 12 mm. L'ensemble devrait tenir la distance sinon on reviendra à l'ancien système

Eh! Oui! je bosse avec des gants! Pendant la phase d'abrasion des têtes de vis j'ai protégé les rotules afin d'éviter que de la limaille ne s'y glisse et j'ai créé avec une scie à métaux une nouvelle entaille.

 

Le jeu est réglé à 0,05mm comme il se doit et j'ai gonflé les rotules avec de l'huile. J'ai remonté le moteur dans le cadre ce soir, le reste suivra demain.

 

 

 

 

 

30/10/07; redémarrée au kick sans effort particulier, j'ai laissé tourner 3 minutes puis j'ai ajusté le niveau d'huile, la distribution semble plus silencieuse en effet et je n'ai aucune fumée à l'échappement.

Je vais donc acheter (encore) deux bougies en B8-ES et voir si ce coup-ci elles tiennent, ça ne devrait pas poser trop de problème, le cylindre de gauche me semble plus chaud que celui de droite, cela doit-être dû au mauvais réglage de carburation induit par la fuite d'huile sur l'ancienne culasse, c'était le cylindre de gauche qui fumait le plus.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×